Un rythme cubain riche puissant syncopé qui fait rêver

Un rythme cubain riche puissant syncopé qui fait rêver

Initiation main gauche accordéon avec rythme latin de Cuba

Initiation main gauche accordéon avec rythme latin de Cuba

Je vous présente sur cette vidéo un rythme cubain qui fait rêver les mélomanes et qui émerveille le monde entier par son rythme chaloupé.

Retrouvez après ma démonstration un exercice pour les basses main gauche de l’accordéon, avec des explications sur ce rythme syncopé aussi riche et fascinant : « Le Son Cubano de la Havane ». 

Je sais que beaucoup d’entre vous attendent ce genre de rythme avec impatience.
Vous prendrez​ plaisir à jouer et à travailler ce rythme à la main gauche. Il vous apportera énormément, en l’abordant calmement et lentement. 😉

Partage et échange avec mes Maîtres des rythmes cubains


​Ce sont mes frères cubains Orlando Soto Martinez dit « La Pantera » flûtiste arrangeur compositeur et Nelson Palacios Contre bassiste chanteur et violoniste qui m’ont initiés à ces rythmes il y a quelques années.​

Nous nous sommes rencontrés à Souillac City dans mon village natal dans le lot.

La Pantera (un surnom qui le décrivait bien physiquement), il venait d’arriver de Cuba avec sa flûte, et autour d’un verre nous avons pris nos instruments et nous sommes partis dans nos échanges et nos délires de musiciens.

Cela se passait chez un ami commun le propriétaire de l’hôtel Le Puy d’Alon sur les hauteur de Souillac, Monsieur Bouvier. Des moments précieux et inoubliables.

Une envie de montrer et valoriser notre culture l’un comme l’autre, en bavardant avec nos instruments. Il faut dire que ça envoyait du lourd musicalement.

Nous improvisions, nous nous écoutions avec respect.

Lui me balançait ses rythmes très syncopés, j’étais effaré et épaté par son sens rythmique ultra puissant, et sa vélocité de jeu !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Richard Galliano interview-Podcast unique- de Crestiano Toucas Apprendre L'accordéon

Moi je lui envoyais mes phrases sur les modes Altérés, Bartok, Debussy, Messiaen… Et il avait l’air de Kiffer aussi.

À cette époque je ne maîtrisais pas bien ces rythmes cubains, alors que j’aimais énormément ça ! ça me faisait peur tellement c’était difficile à comprendre. Quand on a peur de quelque chose on l’évite ! C’est humain.

C’était l’occasion de découvrir cette belle musique, avec ce maître de la musique cubaine, qui allait devenir mon ami, mon frère.

Le lendemain ont s’est retrouvé dans le garage de mes parents avec mon vrai frère de sang Pascal dit « Calou » un batteur au talent immense, et nous avons commencé à jouer tous les trois avec la banane.

On jouait durant des heures du jour et de la nuit.

Nos parents devenaient fous, il n’arrivaient pas à dormir avec notre musique « La Descarga » comme disent les cubains.

Nous avions soif d’apprendre, que ce soit La Pantéra, Calou ou moi-même. 😉

Chacun de nous apprenions des uns et des autres. La Pantéra nous apprenait tous les rythmes cubains, le « Son » que je vous présente dans cette vidéo, le Danzon, La Guajira, le cha cha cha, le boléro cubain, la Rumba et plein d’autres… Que je vous dévoilerai dans quelque temps.

De mon côté je lui faisais découvrir des phrasés et modes rêveurs et modernes qu’il aimait tant découvrir.

Après quelques rencontres dans le garage de mes parents, l’étude et les échanges de nos cultures, nous sommes allés sur scène ensemble avec d’autres amis musiciens cubains jouer devant un public.

Sur scène avec les musiciens cubains et l’accordéon

Je me souviens de cette fois où nous étions invités dans un festival dans le périgord à Sarlat. Le concert a duré des heures. Nous passions notre temps sur scène à improviser, les uns après les autres, à tour de rôle. Un public extra.

C’était génial la découverte de ces rythmes cubains avec de vrais musiciens de La Havane.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Top 10 meilleurs albums des plus grands accordéonistes au monde

Il y avait sur scène la Baby Bass « une petite contrebasse avec le corps en plastique » qui sonne très percussive, ainsi que le violon joués tous deux par Nelson. Le Très « une guitare à 3 cordes doublées typique de Cuba, la Flûte de La Pantéra, La drum et percussions de Calou, et l’accordéon par moi-même.

Ça sonnait du tonnerre avec des amoureux de la musique, et cette envie de partager avec le public sarladais.

Les aventures ont continuées en région parisienne.

Il nous arrivait de faire 3 concerts dans la journée dans des lieux différents. le matin dans un château, en fin d’après-midi dans un bar club puis après 23h dans les boites de nuit cubaines parisiennes. Des fous furieux, avec une énergie débordante qu’ils m’ont transmise.

Pendant ce temps que je jouais avec mes frères cubains, j’apprenais à jouer les rythmes et je m’imprégnais de cette culture si riche que j’ai appris à connaître en les fréquentant.

Un grand merci à ces musiciens de m’avoir enseigné cet Art des Caraïbes qui me fait tant vibrer.

Aujourd’hui cette musique fait partie de mon jeu et de ma musique que je compose et que j’improvise, tant elle est riche. Elle a aussi nourri ma façon de jouer de l’accordéon au fil des années.

J’ai pu avoir un jeu très rythmique avec la main gauche et la main droite. J’aime toujours développer le côté rythme et percussion.

Beaucoup de musiques autre que la musique cubaine m’ont inspirées. Notamment : L’Amérique du sud : Brésil argentine…, L’Afrique, L’Inde, L’Asie et l’Océanie.

Soyez curieux. Lorsque vous avez l’opportunité de jouer avec un musicien de culture différente de la vôtre, ne fuyez pas ! Rencontrez le, échangez vos notes vos rythmes et vos cultures. Nous avons toujours quelque chose à apprendre des autres (surtout s’ils sont doués).

Ils vous permettront d’avancer dans la connaissance, la pratique de la musique et de votre instrument. Croyez moi.

Cela vous aidera aussi à devenir le musicien de vos rêves. 😊


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :